Email #1 Takiya Genji

Bon, frangin, je sais pas trop par ou commencer. C’est un sacré bordel dans ma tête là, et je t’avoue que mon projet de me dégotter une moto fait rêve de bac à sable par rapport à ce qu’il vient de m’arriver.
Je suppose que le plus simple c’est de commencer par le début. J’étais en train de discuter avec mes potes au Giant Kitty quand je me suis rendu compte que j’allais être à la bourre. Pas pour le bahut, je te rassure, mais pour récupérer un héritage de notre tante. Moi je me dis cool, je vais enfin pouvoir me prendre ma bécane.
Donc me voilà dans l’ascenseur qui mène à la banque Sumimoto (ah ouais,aussi je me tape des sortes de flashs en ce moment, je comprends pas trop pourquoi, je suis peut-être fatigué, bref j’en reparlerai), au 4ème étage d’un building, avec trois autres mecs dont l’autre tanche là, le mec qui fait de la Jpop qui cartonne en ce moment, heu, Ichijyo Ran, ouais c’est ça. Arrivé devant le comptable il s’avère qu’on a tous les quatre rendez-vous en même temps. Le gars s’excuse, chouine et là… Putain j’ai moi-même du mal à réaliser… Bon, je te jure que je déconne pas. Et vaut mieux que tu me croies maintenant parce que c’est pire après. Donc le gars pleurniche en nous disant qu’il est désolé et à ce moment le plafond explose et des mecs style commandos débarquent. Là c’est le chaos total, on se planque, le comptable essaie de fermer le coffre et se fait descendre. Ça calme tout le monde. Les commandos emmènent tout le monde au RDC et commencent à assembler une espèce de foreuse. Donc clairement les mecs sont pas là pour la thune. Tout le monde est apeuré à part un mec qui était dans l’ascenseur avec moi, un vieux d’une cinquantaine d’années. Le mec est au sol avec un canon sur la tempe et il nargue le commando. Soit il est suicidaire soit il a une énorme paire de cojones, en tout cas il est bon pour se prendre un coup de crosse.
Comme si on était pas assez dans la merde, un autre commando débarque en enfonçant la porte d’entrée du building. Et malheureusement c’est pas la cavalerie: les mecs font un carton sur tout le monde, y compris les otages. On arrive tout juste à protéger nos fesses…
On arrive moi, les trois gars de l’ascenseur, une nana en tailleur rouge et un banquier à la con à remonter à l’étage de la banque. Je te passe les détails et le pain dans la gueule mais on fait ami-ami avec un des gars du premier commando qui patrouille encore là. Il nous apprend qu’ils sont à la recherche d’une liste mais que le deuxième commando était censé les épauler. Pas de bol, j’ai l’impression qu’ils ont une autre directive. Grosso modo, le seul moyen qu’on a de sortir d’ici c’est le trou percé par la foreuse du RDC qui mène à un labo souterrain.
On arrive à gérer l’entrée dans le souterrain pendant que les commandos qui portent un brassard rouge (ceux qui sont arrivés en second) ne font pas attention. J’aurais jamais pensé qu’on pouvait trouver un complexe souterrain Hi-Tech de ce style en pleine ville… De là à croire aux conspirationnistes à moitié cintrés, il n’y a qu’un pas. Surtout quand Hiroshi, le mec du premier commando nous a appris qu’ils bossaient pour le gouvernement. Enfin, il peut nous raconter n’importe quoi, on est pas trop en position de lui dire qu’il raconte de la merde. Du coup, on retrouve ses potes un peu plus loin, assez moyennement contents de nous voir d’ailleurs. Ils sont sur les nerfs parce qu’à moitié aussi largués que nous: eh ouais, quand tu penses avoir la situation en main et qu’elle t’échappe complétement, surtout parce que tu viens de te faire enfiler, ça pique. Finalement, on se met tous en route pour sortir du complexe, apparemment le seul moyen de sortir tout court. Différents labos et bureaux, des mecs en blouses blanches cannés, un commando nous force à rentrer les premiers dans les pièces. Je me fous de sa gueule, il aime pas trop. Bon, je juge plus prudent d’obtempérer. Ils sont toujours en train de chercher cette fameuse liste. Le troisième mec, un informaticien nommé Tsutomu arrive à trouver des emails inter-labos qui évoquent une arme expérimentale mise au point dans le complexe ainsi que des jeux de mots foireux sur des mots de passe pour y accéder.

View
Welcome to your Adventure Log!
A blog for your campaign

Every campaign gets an Adventure Log, a blog for your adventures!

While the wiki is great for organizing your campaign world, it’s not the best way to chronicle your adventures. For that purpose, you need a blog!

The Adventure Log will allow you to chronologically order the happenings of your campaign. It serves as the record of what has passed. After each gaming session, come to the Adventure Log and write up what happened. In time, it will grow into a great story!

Best of all, each Adventure Log post is also a wiki page! You can link back and forth with your wiki, characters, and so forth as you wish.

One final tip: Before you jump in and try to write up the entire history for your campaign, take a deep breath. Rather than spending days writing and getting exhausted, I would suggest writing a quick “Story So Far” with only a summary. Then, get back to gaming! Grow your Adventure Log over time, rather than all at once.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.